Comment diminuer les effets du syndrome de tunnel carpien

Dernière mise à jour : 27 août 2021


Dans l’actualité, c’est très récurant que certaines personnes aient des problèmes musculaires dans les membres supérieurs. Parmi les blessures que nous retrouvons dans cette partie du corps, il y a le syndrome de Tunnel Carpien. C’est la compression du nerf médian au niveau du poignet, ce qui provoque l’inflammation et l’irritation du nerf.

Comment le reconnaître?


La douleur, la sensation d'engourdissements et fourmillement dans les trois premiers doigts, accompagné d’une diminution de la force de la main, et cela se manifestent de façon plus marquante durant la nuit. Ce sont donc des indices qui montrent que la personne pourrait être atteinte de la problématique du syndrome du tunnel carpien.


Les causes les plus fréquentes se situent au niveau des facteurs biomécaniques, on remarque que les mouvements répétitifs qui demandent des efforts excessifs durant de longues périodes, ainsi que la position des angles articulaires extrême ou non naturelle, provoquent souvent ce genre de situation douloureuse au niveau du poignet et de l'intérieur de la main et des articulations bien souvent au niveau du pouce.


Certaines maladies chroniques comme l’arthrite, le diabète et l’hypothyroïdie sont des facteurs qui peuvent être aussi en cause.


Quoi faire dans ce cas?


À part de consulter le médecin, il y a quelques mesures à mettre en pratique :

1. Le repos de l’articulation touchée.

2. Placer la glace pour faire diminuer l’inflammation.

3. Faire du massage pour relaxer les muscles et diminuer la compression.

4. Effectuer des exercices pour assouplir l’articulation.


Découvrez la durée des massages et des tarifs concurrentiels

7 vues0 commentaire